Drive-to-Web

La grille Drive-to-Web est répartie en plusieurs catégories.

Sociétés

 AdmoadotLeadsmonitorleadsmonitorRealyticsrealyticsTVTY
tvty
Raison socialeAdmo.tv (CLICKON S.A.S)Leads MonitorRealyticsTVTY
Localisation du siège174 quai de Jemmapes
75010 Paris
68 rue Marjolin
92300 Levallois-Perret
14 rue d'Uzès
75002 Paris
81 rue Réaumur
75002 Paris
Date de création18/07/201131/12/2010 : Reeperf
09/10/2014 : nouvelle dénomination Leadsmonitor
25/02/201404/09/2009
Fusion avec Holimetrix en 2019
Principaux actionnaires au 1er janvier 2020Kerala Venture
Entrepreneur Venture
Runa
Pierre FIGEAT
Baptiste BRUNIN
Cap Décisif
HeroiksVincent NGUYEN HUU
Grégory BITTAN
Sébastien MONTEIL
Guillaume BELMAS
News Invest
Elaia Delta Fund
BNP Paribas Développement
Pierre Maréchal
Eliott Reilhac
Matthieu Le Cann
Partech Partners
Serena Capital
360 Capital Partners
Jaina
Les Entrepreneurs Réunis
Taille (nombre de collaborateurs) - fin 2019 en France et dans le monde46 collaborateurs :
- 41 en France
- 5 à Londres
4 collaborateurs38 collaborateurs47 collaborateurs :
- 32 en France (Paris et Lyon)
- 15 répartis entre Londres, New York et Düsseldorf
Partenariat avec un groupe de communication (agence de publicité ou média)AucunHeroiksPartenariat commercial avec TF1 pour TF1 Analytics en marque griseAucun
Nombre de marques clientes en 2019 dans un ou plusieurs pays19142172106
Liste des bureaux à l'internationalLondresAucunAucunNew-York et Londres
Représentants en Italie et en Allemagne

Produits et généralités

 AdmoadotLeadsmonitorleadsmonitorRealyticsrealyticsTVTY
tvty
Décrivez en quelques mots votre solutionAdmo.tv est une plateforme SaaS managée d'analyse d'impact et d'optimisation des campagnes TV / Radio / VOL / Audio digital et de monitoring Media. Leadsmonitor est une solution du groupe Heroiks, dédiée à la mesure de l'impact des campagnes TV.

Leadsmonitor travaille en étroite collaboration avec My Media (appartenant également à Heroiks) avec l'objectif de fournir des recommandations et des optimisations pour ses clients
Ad Performance est une plateforme marketing SaaS d'analytics et d'attribution qui permet de mesurer l'impact sur le digital des campagnes offline (TV/Radio) d'une marque.TVTY est une solution SaaS de mesure d'efficacité et d'optimisation des campagnes publicitaires TV/Radio des annonceurs sur le digital, en magasin ainsi que sur les items de marque (branding).
Quelle est la liste des pays que vous avez déjà couverts avec votre solution ?Europe : France, Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Italie, Irlande, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Russie, Suède et SuisseEurope : France, Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Pays-Bas, Pologne et Royaume UniEurope : France, Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Hongrie, Italie, Lituanie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Russie, Suède et Suisse

Océanie : Australie et Nouvelle-Zélande

Asie : Arabie Saoudite et Emirats Arabes Unis

Amérique : Brésil, Canada et Etats-Unis

Afrique : Afrique du Sud, Côte d'Ivoire, Kenya, Maroc et Nigeria
Europe : France, Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, République Tchèque, Royaume-Uni et Suisse

Océanie : Australie et Nouvelle-Zélande

Amérique : Etats-Unis
Quels sont vos modes de vente ? (abonnement, pourcentage de la dépense TV, autre)- Licence Annuelle (qui comprend le setup technique, la plateforme et le support media et technique)

- Coût pour chaque campagne :
- Tracking de la campagne (par palier en fonction du budget net de campagne)
- Reporting : prix fixe qui comprend un reporting de fin de campagne entièrement personnalisé et présenté au client avec son agence media. Cela comprend également un ou plusieurs reportings intermédiaires.

- Options additionnelles : Exports des données TV à des plateforme tierces, piges media d'autres marques et impact des concurrents.
- Licence mensuelle (Setup initial+suivi+reporting)

- Licence annuelle (Setup initial+suivi+ multi reporting)

- Packages all inclusive

-Tarification fixe par campagne

- Options : Reporting additionnel, exports adhoc et impact concurrentiel
- Licence annuelle d'accès à la plateforme

- Puis facturation par vague TV se composant de frais techniques (setup de campagne et tags, surfacturation possible en cas de volumétrie importante de trafic) et d'un forfait dont le prix varie en fonction du budget média investi (le forfait peut porter sur un engagement multi-vagues)

Les options supplémentaires sont facturées à un prix fixe.
Abonnement annuel illimité
Par défaut :
- Illimité Drive to Web
- Bilan fin de campagne

En option :
+Reportings AdHoc
+Module Drive to Store (avec Pic de trafic et/ou attribution TV)
+Module Branding Analysis
+Module TV Benchmark (concurrence)

A la campagne
Par défaut :
- OnBoarding fixe (paramétrage plateforme, assistance à l'implémentation du tag, formation agence / client + 1ère analyse hebdo + weekly résumé automatique)
- Fee Média : dépendant du net média investi

En option :
+Reporting fixe : 3 niveaux d'accompagnement ; collaboration avec l'équipe d'achat media pour prise en compte des contraintes (productivité, accords régie, staffing plan...)
+Modules Drive to Store (fixe à la campagne), Branding Analysis (fixe au trimestre / à l'année), TV Monitoring (fixe dégressif au mois/trimestre/ année)

Le module TV Monitoring est également disponible indépendamment de la mesure Drive to Web
Quels types de documentation fournissez vous à vos prospects pour présenter votre solution ?- Présentation commerciale personnalisée
- Un accès demo à notre plateforme
- Des études secteurs sur l'impact Drive to Web
- Présentation commerciale et technique de la solution
- Lien de démonstration sur plateforme Saas Live et données caviardées
- Fiches produit
- Benchmarks de performance sectoriels
- Présentation commerciale
- Use case annonceurs / agences
- Etudes Realytics (études thématiques et/ou annuelles)
-Accès démo à la plateforme
- Présentation commerciale personnalisée
- Accés à la plateforme avec données de démonstration
- Baromètre sectoriel
- Documentation sur notre méthodologie et sur les algorithmes
Mesurez-vous d'autres médias que la TV ? (radio, OTT)-Radio
- VOL / Radio numérique
- OOH
- Presse
Radio- Radio
- OTT (VOL sur les plateformes catchup web & app)
- IPTV (VOL sur les plateformes catchup télévision)
- Radio
- Internet (Display, VOL, Social, Email, SEO-SEA, éditorial…)
Quels formats publicitaires, intégrez vous aux calculs d'incrémentaux (spot, parainnage…) par média étudié ?TV
- Spots
- Parrainage
- Mentions dans des programmes

Radio
- Spots
- Parrainage
- Mention dans des programmes
TV
- Spots
- Parrainage

Radio
- Spots
- Parrainage
TV
- Spots
- Parrainage

Radio
- Spots
- Parrainage

TV
- Spots
- Parrainage
- Mentions dans des programmes

Radio
- Spots
- Parrainage
Votre solution prend-elle en compte la communication sur la catchup sur IPTV ?Oui
Dans le cadre de l'analyse de l'effet indirect nous analysons l'impact de la catchup IPTV et VOL sur le trafic global du site.
Non
Oui
Nous avons noué des partenariats avec plusieurs opérateurs télécom qui nous permettent de mesurer les campagnes diffusées en catch up sur IPTV
Non
Nous avons fait des tests via la donnée opérateur mais l'audience était tellement infime que nous ne l'incluons pas.
Votre solution prend-elle en compte la communication sur la catchup sur ordinateur, tablette et smartphone ?Oui
Notre offre spécifique pour la VOL permet d'analyser l'impact de la catchup. Lors de la diffusion du spot en catchup via un DSP, nous déposons un cookie permettant de monitorer l'affichage, la venue sur site et la conversion de l'internaute ainsi que la double exposition TV direct + VOL.
NonOui
Nous opérons la mesure de la catch up sur ordinateur, tablette et smartphone en intégrant un pixel dédié de tracking sur le support en question. Aucune modélisation n'est nécessaire dans cette configuration puisqu'il il s'agit d'un contexte 100% digital et donc l'approche est déterministe.
Oui
Nous l'incluons dans l'audience qui n'est pas générée par l'efficacité de la TV comme le display, le social…
A partir de la provenance de l'audience, analysée par notre tag, nous définissons et affichons l'audience provenant des plateformes de rattrapage
La solution est elle intégrée à un logiciel de média-planning ? (si oui, précisez le ou les noms du logiciel, les fonctionalités et les variables)Côté Popcorn, l'intégration prévoit les fonctionnalités suivantes :
- Export automatisée multi-client de spotlists quotidien
- Import de données de visites TV dans l'outil, avec les variables suivantes:
Day : le format de la date attendu est du type jj/mm/aaaa
Screen code : code de l’écran
TV Channel : Les chaînes sont identifiées dans le CSV par les symboles PopTV. Creative : information du format
Advertiser : libellé annonceur
Total visits : nombre de visites totales
Direct visits : nombre de visites directes
Conversions 1 : variable conversions 1
Conversions 2 : variable conversions 2

Côté Admo, l'intégration prévoit les fonctionnalités suivantes :
- Réception des spotlist sur un FTP sécurisé pour chaque client / agence
- Upload quotidien automatique par campagne
- Upload des données dans l'outil Popcorn
Popcorn :
- Prédiction des visites directes (inclus intervalles de confiance) et des attentions (alphas) de tous les spots de l'offre.
- Import/export des bilans de campagnes consolidés avec les données Analytics (visites réelles+KPIs dédiés).

Exclusivité : Leadsmonitor permet l'enrichissement de 100% de l'offre écrans achetables gérée via PopTV (Popcorn). Les métadonnées associées incluent principalement le potentiel de visites par écran publicitaire.
Peaktime et Popcorn :
Intégration bi-directionnelle : récupération des plans média et envoi des KPIs

Adkymia :
Construction et achat programmatique de plans sur base des performances Drive-to-Web des dernières campagnes et possibilités d'achat d'espaces

Autre logiciel :
réception de spotlists sur un FTP dédié
Popcorn avec une intégration bi-directionnelle :
- Export automatisé des plans via le compte Popcorn de chaque agence sur un FTP chez TVTY
- Résultats Drive to Web des campagnes remontées dans PopCorn
Quel est le périmètre de votre mesure de trafic ? (au domaine, sous-domaine, à la page …). Merci d'indiquer le périmètre par défaut et les possibilités de votre solution.Jusqu'à la page web et l'écran de l'applicationJusqu'à la page web et l'écran de l'applicationJusqu'à la page web et l'écran de l'applicationJusqu'à la page web et l'écran de l'application

Prérequis

 AdmoadotLeadsmonitorleadsmonitorRealyticsrealyticsTVTY
tvty
Combien de temps en moyenne prend la préparation d'une campagne standard avec votre solution ? (en incluant les réunions et la partie technique). Indiquez également le temps minimum de setup.7 jours pour garantir la bonne implémentation de la solution avec vérification de la volumétrie

Temps Minimal de setup
Après pose des tags par l'annonceur, le service est opérationnel au bout d'une heure
Une semaine pour pouvoir analyser le trafic chaque jour de la semaine au moins une fois avant campagne.

Temps minimal de set up
48h minimum.
Temps de préparation d'une campagne:
Pour un nouveau client : 7 jours pour avoir la saisonnalité minimale et vérifier la volumétrie.
Pour un client existant : entre 30 min et 1/2 jour (temps de récupération des paramètres de campagne auprès du client)

Temps minimum de setup:
Pose des tags et vérification des volumes: variable selon la réactivité du client de quelques heures à 2-3 jours
Immédiat après pose des tags
Nouveau partenaire :
14 jours pour le calcul de la baseline indirect à l'aide du tag TVTY
ou
7 jours si GA4 ou GA360
Temps minimal de setup : 2 à 3 jours
(incluant les formations annonceur/agence)

Partenaire existant :
Pas de délai, rétroactif.
Partagez-vous avec vos clients des prérequis pour réaliser vos calculs de baseline ? (si oui, merci de détailler les conditions d'application de votre solution comme par exemple la fenêtre de temps de mesure minimale nécessaire pour produire des résultats) (direct et indirect)Direct :
Pour le calcul du direct, nous devons simplement avoir le trafic du site au minimum 1h avant le premier spot pour calculer la baseline.

Indirect :
Le calcul d'indirect, réalisé par notre équipe R&D nécessite l'historique des données de trafic et des campagnes média des années précédentes. Tout élément jugé pertinent (variation de prix, nouvelle offre, actualité spécifique) peut être rajouté pour être pris en considération.

N.B. Nous pouvons lancer l'analyse de la campagne drive to web sans les éléments de l'indirect. Nous récupérons ces éléments en cours de campagne pour calculer l'effet indirect une fois la campagne terminée.
Impact différé : historique de 2 ans

Opérations commerciales, hors TV, du client avant et pendant la campagne TV

Accès Google Analytics sur les deux dernières années
Impact direct
Déploiement du Tag Realytics avant diffusion des spots sans période minimum

Impact Indirect
Intégration de données historiques pour la modélisation de la baseline de l'impact indirect :

- soit via le déploiement du tag Realytics : minimum 7 jours / recommandé 30 jours
Intégration de plus d'historique de mesure par la pose du tracker plus en amont sur demande et sans surcoût

- soit via les données de l'annonceur : intégration de l'historique de données mis à disposition (données de trafic et données de campagnes média antérieures) par le biais d'imports automatiques sur les solutions classiques de mesure
(ex: Google Analytics)

Nouveau Partenaire
Direct : pas de pré-requis

Indirect :
14 jours de mesure du trafic du site via un nouveau tag TVTY pour calculer la baseline de l'indirect (minimum 7 jours)
ou
Fourniture des informations via GA4 ou GA 360

Partenaire déjà équipé
Historique du trafic déjà disponible
Quelle est la liste des informations nécessaires à recueillir auprès de l'annonceur (trafic du site, campagne publicitaire…) ?Pour le calcul du trafic direct :
- Objectifs de campagnes et indicateurs à tracker
- Trafic web
- L'ensemble des créations diffusées au format MP4
- Spotlist prévisionelle (optionnel, uniquement pour connaitre les chaines de diffusion)

Pour le calcul de l'impact indirect:
- Trafic des années précédentes
- Trafic web à l'heure sur les deux semaines précédant la campagne
- Information sur les investissements média passés
- Tout évènement pouvant avoir un impact sur le business de l'annonceur. Nous utilisons des modèles flexibles nous permettant d'inclure toutes les variables spécifiques à l'annonceur.
- Liste des KPIs (mise au panier, vente, téléchargement, inscriptions...)
- Création publicitaire (tous formats vidéos standards)
- Spotlist prévisionnelle
- Trafic moyen du site
- Si le client a une application mobile, plateforme de tracking de l'application
- Opérations commerciales de toute nature pendant la campagne TV
- L'objectif de la campagne et les métriques/indicateurs de performance à mesurer pour l'accompagnement de la construction du plan de taggage

- Le plan média prévisionel pour valider le périmètre de détection ainsi que les budgets investis

- Les créations au format MP4

- Le trafic internet de l'année calendaire passée

- Le trafic mesuré par le tag pendant 24 à 48 heures

- Les présences d'autres supports de communication pouvant influer sur le trafic mesuré durant la campagne
- Liste des KPIs que l'annonceur souhaite mesurer
- Film publicitaire (MP4)
- Spotlist prévisionnelle
- Accès au compte GA en lecture seule ou export (contrôle du trafic / vérification filtrage spécifique bots)
- Accès Adwords en lecture seule pour extraction automatique des campagnes à partir des Ids de click
- Définition des campagnes "marques" (nomenclature des tags)
- Liste des domaines externes à considérer comme internes
- Présence d'autres campagnes offline (radio)
- SDK utilisé connecter
Appliquez-vous des seuils sur les caractéristiques des campagnes (GRP, durée du spot ….) pour publier des résultats ?AucunAucunAucunAucun
Appliquez-vous des seuils spot par spot ? (GRP, durée du spot, nombre de spots …)NonNonNon
Nous n'appliquons aucun seuil, la solution est capable de mesurer l'impact de tous les spots sans aucun critère discriminant.
Le dashboard permet l'exclusion de spots ou de groupes de spots non représentatifs selon le paramétrage fait par l'utilisateur.
L'exclusion de certains spots peut être configurée pour s'appliquer automatiquement au niveau de la campagne.
Non
Un filtre est activable au sein de l'interface pour exclure les spots avec moins de 0.25 GRP afin de se concentrer sur ce qui compte en termes d'optimisation.
Quelles sont les principales contraintes métier ou techniques que vous rencontrez avec vos clients ?L'installation correcte du script et tags sur les sites web. Aucune problématique redondanteL'intallation et le management des tags
Les éléments juridiques en rapport avec les obligations liées au RGPD
L'expertise analytique de l'annonceur ou de l'agence
La gestion de la pose des tags par les équipes marketing.

Détection

 AdmoadotLeadsmonitorleadsmonitorRealyticsrealyticsTVTY
tvty
Par quel biais obtenez-vous la détection des spots TV (outil interne exclusivement, externe exclusivement, combinaison interne/externe) ?La détection des spots publicitaires et parrainage est réalisée exclusivement avec une technologie brevetée de détection audio et vidéo développée en interne.La détection est fondée sur un outil externe, SYNC pour la détection en temps réel et à l'aide de Kantar pour le montoring à J+2 d''un plus grand nombre de chaînes.La détection est réalisée par une technologie interne, Deepwatch (fingerprint audio & video) pour le suivi des chaînes diffusées en Europe.
Nous avons un réseau de partenaires pour les pays hors Europe.
La détection est fondée exclusivement sur un outil interne propriétaire et breveté (audio et son).
Quelles sont les chaînes que vous intégrez à votre offre standard?62 chaînes
Toute chaine pouvant être ajoutée
Temps réel : 69 chaînes auprès de SYNC pour le calcul de l'impact direct et indirect
Univers élargi pour calcul de l'mpact indirect : 123 chaînes à J+2 fournies par Kantar et enricihies des données de GRP Médiamétrie
62 chaînes
Possibilité d'ajouter des chaînes à la demande
69 chaînes
Toute chaîne pouvant être ajoutée
Quelles sont les métadonnées associées au spot que vous détectez ?- Media
- Chaîne
- Typologie de chaine (Historique / TNT / CabSat)
- Régie
- Groupe de chaine (C8+ / Puissance TNT / RMC2)
- Timestamp de détection (date / heure / minute / seconde )
- Daypart
- Jour
- Semaine
- Position dans la coupure
- Taille de la coupure
- Emissions avant/après
- Thème d'émissions avant/après
- Annonceur
- Produit
- Version de spot
- Type (parrainage TV, spot TV)
- Format (durée du spot)
- Eléments promotionnels (offre spéciale, soldes, réduction, etc.)
- Horodatage (date et chaine) à la seconde près
- Nom de la création
- Format du spot.
70 caractéristiques relatives à la diffusion d'un spot dont :
- Chaîne
- Top horaire à la seconde
- Code écran
- Version de la création
- Durée de la création
- Position dans l'écran
- Durée de l'écran
- Emplacement préférentiel
- Programme et catégorie programme avant
- Programme et catégorie programme après

80 caractéristiques issues de l'analyse des contenus créatifs et techniques de la vidéo parmi lesquelles :
- Call to action
- Démonstration du produit
- Présence d'éléments distinctifs (ex : animaux, enfants, nourriture, réductions, logo, etc.)
- Tonalité (humour, sarcasme)
- Puissance du signal audio


Ces éléments informatifs pour l'annonceur sont également nécéssaires aux outils de prédiction de performance des campagnes.
Informations média planning
- Le média
- Les régies
- Les typologies de chaînes (Historique / TNT / CabSat)
- Groupe de chaînes
- Chaînes
- Semaine
- Jour de la semaine
- DayPart (TV ou Radio)
- Type d'émission
- Programmes avant et après
- Emplacement préférentiel (position dans l'écran)

Informations inhérentes à notre outil propriétaire de détection
- le nom de chaque spot et ses caractéristiques
- la (les) marque(s)
- la campagne (qui peut regrouper plusieurs créations)
- horodatage de diffusion exact à la seconde
- le cas échéant, le(s) produit(s) mis en avant
- le type : classique vs parrainage
- le statut : actif ou non dans les 6 derniers mois
- screenshot de la création (sélectionné en fonction de la pertinence)
- le cas échéant, la date de validité
- la catégorie (norme SNPTV)
- la première détection
- la date d'indexation

Enrichissez-vous ces métadonnées avec d'autres sources de données ? (préciser sources internes ou externes)- Code Ecran (spotlist client)
- Coûts nets (spotlist client)
- GRP cible campagne (spotlist client)
- Emissions et Thèmes (Guide des programmes - EPG)

Import export avec POPTV pour enrichissement réciproque des données (tarifs, GRP, contextes programme, codification sectorielle, codification écrans,…)
Les informations suivantes, provenant des plan média, permettent d'enrichir les données de détection :
- GRP (cible principale et cibles complémentaires si fournies)
- Prix net
- Prix brut
- Programmes (Si différent de la source Realytics)
Plan média TV (SAS)
Ajout de données venant du media plan (e.g coûts de chaque spot (bruts et nets), programmes, emplacement préférentiel,…)

Mesure du trafic

 AdmoadotLeadsmonitorleadsmonitorRealyticsrealyticsTVTY
tvty
Quelles sont les sources de trafic analysées ? (avec le détail : web, app, call, autre)Web :
Analyse de l'ensemble des sources de trafic

App :
Intégré à Adjust, Tune, AppsFlyer et Kochava nativement pour la récupération des données app.

Call :
Ensemble des calls
Intégré aux plateformes de call center suivantes : Freespee, Allomedia, Magnetis

Twitter :
API Twitter
3 sources de trafic mesurées nativement :
-Web (trafic et KPIs)
-APP (téléchargements, lancements et KPIs)
-Call center

5 sources de trafic mesurées nativement :
-Web (trafic et KPIs)
-APP (téléchargements, lancements et KPIs)
-OTT (impressions et clics)
-SMS (volumétrie SMS entrants)
-Call center (volumétrie appels entrants)

D'autres sources spécifiques à l'annonceur peuvent être configurées lorsque c'est nécessaire
4 sources de trafic :
- Web (trafic & KPIs)
- App (trafic & KPIs)
- Amazon (trafic et ventes)
- Call Centers
Par quel moyen récupérez-vous les indicateurs de trafic web ou app ? (préciser technologie propriétaire ou tierce)Trafic Web :
- Propre script afin de mesurer le trafic web (technologie propriétaire - script/pixel)
- Exports à la minute/seconde des sessions d'un outil analytics
- Transfert automatisé via FTP ou similaire

Trafic App :
- Intégration automatique des données de partenaire Analytics App ( Adjust, Applift, Tune, Kochava...)
- SDK propriétaire
- Exports à la minute/seconde des sessions d'un outil analytics
- Transfert automatisé via FTP ou similaire
Trafic Web :
Tag propriétaire

Trafic App :
Solution tierce : Appsflyer et Adjust

Google Analytics, Omniture
Trafic Web :
Tag/Pixel propriétaire.

Le Tag est compatible avec les principaux TMS du marché: Google Tag Manager, Google AMP, Eulerian TM, Adobe DTM, CommandersAct, TagMan, Versatag et Ensighten.

Trafic App :
En standard intégrations natives avec AppsFlyer, Adjust, Kochava, Tune et Eulerian. Ces intégrations sont directement configurables depuis le portail des partenaires.

Proposition en standard des connecteurs permettant l'importation de données historiques Web : ATInternet, Google Analytics, Adobe, Eulerian (donnée Web + données mobile).
Trafic Web :
Tag propriétaire ou Google Analytics ou Server to Server
(Display, Social, Email, SEA-SEO)

Trafic App :
Applications mobiles via des SDK tiers

Trafic et ventes Amazon via partenariat exclusif



Listez les principaux indicateurs que vous récupérez de manière brute à l'aide de vos systèmes de mesure (tags et autres)Web :
- Identifiant cookie
- Identifiant session
- OS
- Navigateur
- Device
- IP (non stockée)
- Ville
- Conversions (en fonction de ce qui a été mis en place avec le client)

App :
- IDFA
- Device
- OS
- Event (App Open, App Install, Conversion, etc.)
Identifiants pseudonymes :
- Identifiant Cookie
- Identifiant client (optionnel)
- Identifiant de commande, ... (optionnel)


Données techniques et de navigation :
- Timestamp
- URL
- Referrer
- Adresse IP (pseudonymisée)
- User agent (device, navigateur...)


Données métiers :
- Type d'event
- Paramètre d'objectifs (montant d'achats,...)

Identifiants et données App :
- fournis par les solutions partenaires
Métriques et évenements configurés par l'utilisateur



Données de géolicalisation :
- Pays
- Ville



Données de périphériques :
- Navigateur
- Système d'exploitation



Données de navigation :
- Identifiant anonyme (Realytics, IDFA / AAID)
- Page courante
- Durée de session
- Canal d'arrivée

Le cas échéant : métadonnées associées aux évènements (ex : données d'une transaction, comme l'identifiant ou le montant)
Identifiants pseudonymes :
- Identifiant Cookie
- Identifiant Etag (optionnel)
- Identifiant IDFA (si APP)
- Identifiant client (optionnel)
- Identifiant de commande, ... (optionnel)

Les identifiants sont spécifiques à chaque client.
Dans le cas d'identifiants communs (de type device), ceux-ci sont hashés et salés avant d'être stockés.


Données techniques et de navigation :
- Timestamp
- URL
- Referrer
- Adresses IP (client et proxy), tranformée en géolocalisation (granularité ville)
- User agent
- Timezone
- Langue navigateur
- DNT

Données métiers :
- Type d'event
- Paramètre d'objectifs (montant d'achats, quantité, ...)

Méthodes de calcul

Baseline

 AdmoadotLeadsmonitorleadsmonitorRealyticsrealyticsTVTY
tvty
Précisez la définition de la baselineTrafic du site de la marque, intégrant les leviers marketing activés sur la période, les tendances et les saisonnalités du site, permettant de modéliser le trafic du site web sans l'impact incrémental apporté par la TV.

Cette baseline est fondée sur une extrapolation réalisée chaque seconde.

A l’issue de la campagne, une seconde baseline est calculée pour le calcul de l’impact indirect.
Trafic journalier que l'on aurait observé en l'absence de campagne TV, et en présence, éventuelle, de n'importe quelle autre opération commerciale.

Calcul de deux baselines pour la mesure de l'effet direct et indirect de la TV.
Trafic tel qu'il aurait été sans l'effet de la campagne publicitaire à mesurer.

Dans le cadre d'AdPerformance, l'intérêt des baselines (pour les impacts direct et indirect) est d'estimer l'incrément de visiteurs sur une période donnée.

La méthode de prédiction du traffic se fait grâce à des techniques d'apprentissage automatique. Le but est de profiter de notre historique sur un annonceur pour affiner la précision de la mesure.

Il existe deux grandes catégories de baseline dans la solution AdPerformance :
- Baseline de l'impact direct : il s'agit de la baseline utilisée pour projeter l'évolution d'une métrique sur la base d'une analyse localisée autour d'un spot publicitaire donné.
- Baseline de l'impact indirect : il s'agit de la baseline utilisée pour projeter l'évolution d'une métrique sur l'ensemble de la campagne comme si celle-ci n'avait pas eu lieu. Elle utilise un historique idéalement pluri-annuel pour prendre en compte les effets de saisonnalité annuels, mensuels, hebdomadaires et horaires.

Chacune de ces baselines est constituée d'un ensemble de "sous-baselines" spécifiques à un device ou à un canal de trafic voire à un type d'évènement dont la méthode de calcul est identique.
Il existe deux catégories de baseline :

- La baseline indirecte permettant d'estimer le trafic naturel du site sans influence de la TV. Elle est estimée à partir du trafic brand du site (exclusion des actions marketing autres que la TV), minimum deux semaines avant le début de la campagne. Un intervalle de confiance est également calculé, qui nous permet de séparer par la suite le bruit des faibles impacts.
Cette baseline est ensuite dynamique durant la campagne selon les effets saisonniers court terme.

- La baseline directe permettant d'estimer l'effet direct de la TV. Elle est calculée sur le trafic du site, duquel les effets des spots sont filtrés puis lissés.
Utilisez-vous une approche propriétaire pour identifier la baseline ou utilisez-vous une librairie open source / un article public ?Propriétaire Propriétaire
Avec code source principal ouvert
Les approches de modélisation sont propriétaires et issues de la R&D de Realytics.

Cette R&D est faite en interne et parfois accompagnée de partenariats de recherche scientifique (une thèse doctorale ainsi qu'un partenariat de 18 mois avec le LIX - Laboratoire de data science de Polytechnique).

Ces travaux de recherche ont permis de produire des approches adaptées au traitement de cas particuliers. Par exemple, une approche nommée "baseline stress" permet de produire une baseline et une mesure de l'impact indirect pour les annonceurs ayant un trafic à forte variation à certains horaires et/ou soumis à une pression publicitaire extrême.
Propriétaire
Prenez-vous en compte les évènements exceptionnels (maintenance des sites, actualité ….) dans le calcul de la baseline ?Oui
Algorithme dynamique permettant d'être robuste aux évenements exceptionnels impactant de manière macro (à l'heure) le trafic du site.

Nous prenons en compte également tous les évenements exceptionnels qui viennent perturber localement le calcul de la baseline comme :
- L'actualité
- La maintenance des sites
- Les offres type ventes privées
- Les mentions TV
- Les changements de référencement.
- Tirage Loto
- Evénements sportifs
- etc.
Oui
Toutes les opérations commerciales hors TV de la campagne et détection automatique des évènements inhabituels.
Oui
Via un mécanisme d' "annotation"
Les annotations de campagnes permettent d'identifier des périodes dans l'historique de données afin d'en modifier la prise en compte dans la modélisatoin de la baseline.
Concrètement, cela permet d'exclure les périodes d'anomalie de trafic altérant la baseline, comme une anomalie technique, une campagne de communication historique, un contexte particulier ....

Une annotation est donc la référence d'une exclusion d'une partie de la donnée suite à une anomalie. Ces annotations sont notamment identifiées grâce au calcul des intervalles de confiance.
Oui
Certains événements (éditorial par exemple, ventes privées...) peuvent être filtrés et affichés comme un KPI.
Dans d'autres cas, exemple : coupure d'un site ou détagage, la période est ignorée pour le ou les devices impactés.
Tenez-vous compte du trafic internet des collaborateurs d'un site internet dans le calcul de sa baseline ?Oui
Lors de l'implémentation, les adresses IP déclarées par le client sont blacklistées.
Oui
Si l'annonceur le signale ou si le trafic subit des variations inhabituelles
Oui
via un mécanisme d'exclusion des IP
Oui
Exclusion des adresses IPs à ignorer, communiquées lors de paramétrage par le client.
Tenez-vous compte du trafic invalide dans le calcul de la baseline ?Oui
Exclusion des robots et des IP ayant un comportement anormal (ex: nombre anormal de visites sur une même minute)
Oui.
Filtrage générique des robots connus.

Oui,
via un mécanisme propriétaire de filtrage de trafic et de détection de bot incorporant 100+ bots identifiés ainsi qu'un mécanisme d'identification de trafic suspect
Oui
Analyse en amont de la campagne pour détecter les comportements anormaux tels que les bots, scrapers, etc.
Rafraichissez-vous automatiquement la baseline ? (si oui, merci de préciser avec quelle fréquence) Oui
Modèle dynamique qui calcule, à chaque seconde, un trafic projeté sur 10 prochaines minutes à partir des 15 dernières minutes
Oui
Fréquence journalière
Oui
La baseline de l'impact direct est ajustée toutes les secondes et jusqu'à 20mn après la diffusion du spot.

La baseline de l'indirect est quant à elle rafraichie toutes les nuits.
Oui
La baseline est rafraichie toutes les nuits, en même temps que les autres calculs
Est-ce que la baseline est auto apprenante ?Oui
Constant apprentissage
Notre modèle apprend chaque seconde des précédentes 15 min pour projeter le trafic sur 10 min.
OuiOui selon le principe expliqué ci-dessusOui
Calculez-vous des intervalles de confiance pour le calcul de la baseline ?Non
Il n'est pas pertinent ici d'avoir un intervalle de confiance ; le trafic d'un site internet est trop irrégulier.
Oui
Un intervalle de confiance est calculé pour chaque KPI estimé.
La marge d'erreur est indiquée à l'annonceur s'il le souhaite.

La production d'indicateurs de qualité se base sur :
- l'analyse des résidus issus de la modélisation pour l'impact direct
- l'entrainement sur les séries temporelles passées pour l'impact indirect

Ces indicateurs permettent de produire des intervalles de confiance permettant :
- pour l'impact direct, d'améliorer le calcul de l'impact et l'attribution
- pour l'impact indirect, d'identifier les périodes pouvant nécessiter une "annotation".

Une annotation peut génèrer une exclusion d'une partie de la donnée suite à une anomalie.
Non
L'intervalle de confiance de la baseline n'est pas propagé aux résultats. L'intervalle de confiance agit comme un filtre sur les incréments avec peu de réponse.

Effet direct

 AdmoadotLeadsmonitorleadsmonitorRealyticsrealyticsTVTY
tvty
Définition d'une visite TV directeSession issue de sources attribuables TV dont l'arrivée est comprise dans le temps d'impact direct d'un spot.

La session est définie comme l'utilisation d'un site web sans inactivité de plus de 30 min (même définition que Google).
Visite additionnelle dans les quelques minutes suivant la diffusion d'un spot TV.

Une visite est égale à une session (même définition que Google).
Une visite TV directe est une visite sur le site web de l'annonceur ou de l'application mobile (qui expire au bout de 30 minutes d'inactivité comme les standards marché) et qui intervient dans la fenêtre d'impact d'un spot publicitaire et qui est attribuée par l'algorithme Realytics.Visite attribuée à la TV suivant immédiatement la diffusion d’un spot TV.
Une visite directe peut être attribuée complètement à un spot ou partiellement à plusieurs.

Une visite est attribuable à la TV uniquement si elle satisfait un ensemble de critères, spécifiques à chaque client, basé sur la source d’arrivée, les urls visitées et les marqueurs marketing.

Définition de la mesure d'un impact direct (y compris fenêtre de calcul, préciser la prise en compte de l'audience, du GRP, ...)Volume de trafic incrémental attribuable à la TV sur les quelques minutes qui suivent la diffusion d'un spot.
La fenêtre de calcul est déterminée de manière dynamique pour chacun des spots de la façon suivante :

1) Calcul de la Baseline locale
Chaque seconde, moyenne des 5 dernières minutes pour étudier la tendance du trafic

2) Modélisation de la tendance du site
Avec minimum 1h de trafic, pour étudier et modéliser la tendance du trafic du site (croissant, flap, oscillant, etc.)

3) Modèle prédictif
- Combinaison de ces deux informations pour réaliser une prédiction de l'état du trafic à +10min
--> Détermination d'une baseline prédictive.
- Lorsqu'un spot TV est diffusé, l'algorithme compare cette baseline prédictive avec le trafic réel (pics de visites).
- Lorsque le trafic réel retombe au niveau de la baseline prédictive, l'impact TV est terminé et la durée d'impact est déterminée (donc dynamique)

En moyenne la fenêtre d'impact direct varie entre 3 et 8 min.

Le modèle permet de mesurer l'impact en temps réel et précis à la seconde.

Le GRP n'est jamais pris en compte dans nos modèles de calcul d'impact Direct.
Somme des différences positives entre les visites après le spot et celles qu'il y aurait eu en l'absence du spot, dans les quelques minutes après la diffusion de ce dernier.

Fenêtre de calcul dynamique : l'impact est terminé lorsque le trafic revient durablement à son niveau d'avant le spot.

Granularité des données à la seconde près.

Pas d'utilisation du GRP sauf pour l'arbitrage de collisions entre spots.


Pour chaque campagne, un algorithme (d'apprentissage automatique) évalue l'ensemble des spots mesurés et effectue l'attribution. En particulier l'algorithme prend en charge la détection d'anomalies par la construction et l'évaluation d'intervalles de prédiction pour chaque spot mesuré.
L'impact direct représente l'impact immédiat d'un spot diffusé, c'est à dire l'incrément instantané du nombre de visites à la suite d'une diffusion en télévision.
La méthode de calcul de l'impact direct consiste en deux phases : estimer l'incrément de visites puis filtrer le bruit.

Estimer l'incrément :
Fenêtre dynamique entre 0 et 10 minutes, statistiquement souvent inférieure à 6.
Il s'agit de construire une baseline sur l'intervalle de la fenêtre d'impact en se basant sur le trafic avant et après.
Cette baseline nous donne le trafic tel qu'il aurait dû être sans le spot. Nous retranchons ensuite la baseline au trafic observé pour obtenir l'incrément de visites.

Filtrer le bruit :
Le filtrage s'appuie sur l'application de calques de courbe d'impact. Ces courbes représentent les réponses typiques observées après la diffusion d'un spot. Nous avons 250 courbes modélisées à partir de notre historique. Les courbes s'adaptent à l'incrément observé pour ne garder que le signal provenant de la télévision.

Les données d'audiences ne sont pas utilisées dans ce calcul, elles le sont pour décollisionner comme décrit plus bas.
L’impact direct correspond à l’impact de l’ensemble des visites directes attribuées suite à la diffusion du spot.

- Cet impact a une fenêtre dynamique, jusqu’à une limite de 15 minutes à partir de la diffusion du spot.
- Cette durée dynamique est spécifique par spot et par type de device.

Il est calculé de la façon suivante :

1/ le trafic est débruité (retrait des bots, des très faibles variations de trafic)

2/ une baseline propre à l'impact direct (baseline locale) est construite (retrait des canaux d’acquisition own et paid media : display, social, email...)

3/ la part incrémentale attribuable à la TV est déterminée en fonction de l’intensité de bruit spécifique à la période.

4/ Si plusieurs spots sont en concurrence, l’incrément est réparti selon notre méthodologie relative aux spots en collision.

Comment mesurez-vous les petits impacts ?Process de l'algorithme
1- Analyse groupée des spots à faible impact similaires :
Pour un même annonceur sur une campagne, nous analysons l'ensemble des spots passés sur la même chaine et un même day-part.

2- Addition de l'ensemble des impacts de ces spots
En additionnant l'impact de ces spots, le bruit de trafic est lissé et l'addition de ces spots crée un incrément (pic) laissant ressortir uniquement l'impact additionné des spots.

3- Répartition au spot
Une fois l'impact additionné calculé, nous réattribuons l'impact au spot de manière égale.

Cette méthodologie permet de faire ressortir l'incrémental de ces impacts qui aurait normalement été effacés dans le bruit du trafic.
Pas de traitement spécifique.
L'impact estimé sur chaque spot d'une campagne est validé par l'algorithme d'attribution à partir de l'ensemble des caractéristiques des spots déjà diffusés et de leur mesure.
L'approche se base sur un débruitage du trafic (oscillations naturelles du trafic) et une modification de l'échelle des courbes d'impact. La baseline du trafic permet de construire :

1/ Une marge d'erreur tenant compte de la variabilité du trafic

2/ Toute variation de trafic comprise dans cette marge d'erreur est considérée comme du bruit et sera pénalisée

3/ En sortant de cette marge d'erreur, les pénalités sont progressivement diminuées

Les petits impacts sont donc les petites réactions qui sortent de la marge de bruit.
Si vous effectuez des calculs spécifiques pour traiter les petits impacts, quelle est votre définition d'un petit impact ?Les petits impact sont définis comme une perturbation de trafic créée par un spot qui est égale ou inférieure au bruit de trafic (fluctuations inhérentes au trafic du site).

Pas de traitement spécifique.
L'attribution de tous les spots a lieu de la même manière.
Chaque impact est considéré de manière unitaire et la mise à l'échelle de la mesure est faite automatiquement par les algorithmes.
Il n'y a donc pas de "petits" impacts mais une méthode de mesure qui s'adapte à l'impact quelle que soit son amplitude.
Le trafic d'un site varie naturellement et constamment ; ces infimes variations sont naturelles et non liées à des spots. Il faut donc les éliminer pour ne pas biaiser les attributions. Cette notion est appellée bruit (sur la durée d'une campagne, ce trafic est important).

Un petit impact est donc un incrément supérieur à la marge d'erreur : si un impact dépasse tout juste de la baseline mais reste dans la zone de bruit, c'est que l'incertitude reste forte.
Un impact plus faible ne sera pas attribué car non dissociable du bruit du trafic du site.


Comment gérez-vous les collisions de spots ?Utilisation de trois modèles de gestion des collisions

1) Plusieurs "Gros Impacts" en collision (spots de type 1)
Il s'agit donc ici de dissocier l'impact de deux spots importants. La méthode utilisée consiste à calculer l’ensemble des visites apportées par la TV sur la période de collision, puis de redistribuer ce chiffre entre les deux spots. L'algorithme détermine le poids de chaque spot en fonction de la perturbation générée par la diffusion du spot. Cette perturbation est mesurée par l’angle d’incidence sur la courbe de trafic.

2) Plusieurs "Gros et Petits Impacts" en collision (spots de type 1 et 2)
Utilisation d'une méthodologie hybride. Dans un premier temps, les spots de type 1 sont isolés afin de les calculer séparément selon la méthode expliquée plus haut. Une fois que les impacts des spots de type 1 sont retranchés, les spots de type 2 sont traités selon un benchmark. Pour chaque spot de type 2 en situation de collision, l’outil regarde l’historique des performances de l’annonceur sur cette chaîne, sur le daypart et jour nommé en question. Cela permet d’attribuer un juste nombre de visiteurs à ces spots noyés dans la collision.

3) Plusieurs "Petits Impacts" en collision (spots de type 2)
Dernier cas, celui d’une collision entre plusieurs spots de type 2. Par définition, l'impact de chaque spot est inférieur au bruit, ils seront donc chacun calculés individuellement en utilisant la méthode (propriétaire) par addition. Les spots en collision seront considérés comme du bruit. Chaque impact est additionné à l’ensemble des impacts précédents et suivants de la même chaine sur des jours
et day-parts similaires. L'addition fait ressortir les faibles impacts agrégés et lisse le bruit autour. L'incrément calculé est réparti de façon égale ensuite entre les différents spots additionnels.
Pour la mesure, calcul de l'impact en considérant tous les spots en collision comme un unique spot (i). Calcul de l'impact de chaque spot en faisant abstraction de la collision (ii). Calcul d'un poids pour chaque spot en fonction de son GRP, de la somme des GRP des spots en collision, de (i) et de (ii).
Attribution initiale de chaque spot en collision en fonction du poids affecté et de (i).
Attribution finale via la détection d'anomalies par la construction et l'évaluation d'intervalles de prédiction pour chaque spot (en collision ou non) de la campagne.
Lorsqu'il y a collision entre plusieurs fenêtres d'impact, les courbes d'impact nous permettent à elles seules de déterminer à quels spots attribuer les visites.

Ceci est possible car chaque courbe s'adapte à l'incrément global des spots. Si l'écart est suffisamment important entre les spots, les pics de visites ont lieu à des moments différents et nous pouvons faire la réattribution à chaque spot.

Seulement lorsque les spots sont très proches (espacés de moins de 20 secondes) nous utilisons les données d'audience (GRP) pour réattribuer l'incrément à chaque spot.
En cas de collision, l’incrément est réparti en mettant les spots en compétition les uns avec les autres :

1/ chaque spot dispose d’un modèle de réponse par appareil

2/ ces modèles sont paramétrés :
* temporellement
* en fonction de données historiques
* selon la puissance du spot normalisée

Un onglet spécifique (Attribution analysis), permet de visualiser minute par minute l’incrément détecté, ainsi que la part attribuée à chaque spot.

Le GRP est utilisé dans la définition de la puissance normalisée : si deux spots sont diffusés exactement au même moment, sans qu’aucune information historique ne soit disponible, il devient le facteur discriminant.

Quels canaux digitaux sont pris en considération pour le calcul d'un impact direct (ex : SEO, SEA…)?- SEO
- SEA
- URL direct
Tous les canaux, à cause de l'absence de standard univoque dans la définition des canaux digitaux.

L'impact éventuel des canaux non concernés par la TV est annulé pour l'essentiel par la méthode de calcul.

Pour le web :
- SEO
- SEA
- URL direct

Pour les applications mobiles :
- Téléchargement d'application
- Nous recréons également un indicateur de lancement d'application (s'il n'existe pas dans la source de données utilisée) reflétant la notion de "session utilisateur" dans notre mesure.

Pour l’attribution, le trafic est analysé par un outil propriétaire qui reconnaît le trafic pouvant être attribuable à la TV. Ce trafic attribuable est appelé trafic “brand”.

Par défaut, cette sélection s'établit sur les canaux suivants :
- Direct
- SEO
- SEA
- En fonction de la campagne, cette sélection peut intégrer du trafic venant d’autres canaux.

Cette catégorisation brand permet d’ignorer les opérations marketing sans rapport avec la campagne TV analysée, par exemple :
- les campagnes display
- les campagnes Social (Facebook, Instagram, Twitter…)
- une opération de mailing...

La catégorisation ainsi établie est présentée dans une interface permettant d’analyser chaque canal, par appareil et minute par minute, sur l’ensemble des KPIs définis.
Quel est le mode de calcul de la mesure de l'impact direct ? (temps réél ou différé)Calcul en temps réel

Mise à disposition sur la plateforme client quelques minutes après la difusion du spot.
Mesure et mise à disposition à J+1. Consolidation et validation à J+2.Calcul en temps réel : les calculs n'intègrent pas la gestion des collisions et sont disponibles dans la plateforme dans un onglet spécifique

Calcul définitif : les calculs complets (incluant gestion des collisions et scoring complet lié à l'attribution) sont exécutés par un traitement nocturne pour une mise à disposition sur le portail dès J+1
Calcul pendant la nuit suivant la diffusion du spot

Mise à disposition sur la plateforme client à J+1
Quand les résultats sont-ils considérés comme définitifs ?A J+7 après diffusion du spot A J+2 après diffusion du spotA J+1 après diffusion du spotA J+1 après diffusion du spot
Quelles sont les principales metriques de navigation que vous mesurez ?- Source
- Device
- Navigateur
- Durée de session
- Dernière session
- Première session
- Taux de rebond
- Nombre de session
- Géolocalisation (50km)
- Session (visite) du site
- Session par device


-Session (visite)
- Visiteur unique
- Bounce rate
- New/returning visitor
- Durée de session
- Nb de sessions par visiteur
- Nb de pages vues par session
- Taux de conversion
- Session TV
- Device
- Visiteurs uniques TV (first visit)
- Pages de navigation
- Temps passé
- Nombre de pages vues
- Zone géographique à la demande
Quelles sont les principales metriques de conversion que vous proposez ?- Inscription newsletter
- Visite page produit
- Validation panier / achat
- Montant du panier / achat
- Appels vers callcenter/ web callback
- Création de compte

Les éléments de conversion personnalisables sont définis par:
- Une action
- Un label
- Une valeur
- Inscriptions
- Ventes
- Mises au panier
- Valorisation financière des métriques de conversion
- Taux de conversion
- ROAS (Revenu TV /Budget TV)
- Visites TV par point de GRP

- Nombre de conversions
- Nombre d'utilisateurs ayant converti

Principaux Kpis
- Coût de la conversion
- Coût de conversion unique (par utilisateur)
- Conversion par point de GRP
- Montant total des transactions
- Montant moyen de la transaction
- ROI de la conversion
- Taux de conversion
- Taux de conversion unique
L'ensemble du funnel de conversion :
- Arrivée sur une page du site
- Demande d'essai
- Téléchargement d'app ou de formulaire ; (dés)insription
- Appels vers un call center
- Inscription à une newsletter ou toute inscription
- Mise au panier
- Validation d'achat (sur site, app, call center, Amazon...)
- Composition et montant du panier
Quelles sont les définitions de chacune de ces métriques ?- Source : origine du visiteur (URL directe, SEO, SEA, Campagne Display, Campagne mail, campagne spécifique, etc.)
- Device : desktop, mobile, tablette (ou Mobile App pour le tracking app)
- Navigateur : Chrome, Safari, Internet explorer, Firefox, etc.
- Durée de session : durée de la session de l'utilisateur.
- Dernière session : date de la dernière session avant la (potentielle) session TV
- Première session : date de la première session de l'utilisateur sur site. Si la session actuelle est la première il s'agit d'un nouvel utilisateur.
- Taux de rebond : taux de visiteurs quittant votre site sans avoir parcouru d’autres pages.
- Nombre de session : nombre d'utilisations du site sans interruption d'activité de plus de 30 minutes
- Géolocalisation : géolocalisation à l'échelle de la ville
- Inscription newsletter : utilisateurs dont l'inscription à la newsletter est validée
- Visite page produit : visite sur une page ou un ensemble de pages de produits stratégiques
- Validation panier / achat : confirmation d'une commande par l'utilisateur
- Montant du panier / achat : montant associé à une validation commande
- Appels vers callcenter/ web callback : appel au call center généré par la TV
- Création de compte : création d'un compte validée par l'utilisateur
La définition des métriques s'aligne sur celle qu'en a l'annonceur.

Métriques de Navigation
Visite (session) : on comptabilise une nouvelle visite lorsque la durée entre deux actions consécutives, sur le site, d'un même visiteur (identifié par son cookie) est supérieure à 30 mn

Device : ordinateur (desktop), mobile ou tablette identifié par le tag au moment de la visite

Métriques de conversion
La validation d'une métrique s'effectue par le déclenchement du tag sur la page de confirmation de la métrique de conversion définie par l'annonceur.

Taux de conversion : nombre de conversions TV / nombre de Visites TV
Valorisation financière des métriques de conversion : budget TV / nombre de conversions; Revenu TV / nombre de conversions
Visites TV par point de GRP : visites TV / nombre de GRP

Les métriques de conversion sont déclinées par unité de temps (date, jour de la semaine, semaine, mois) et pour toutes les dimensions (chaînes, dayparts, format, création, programme...) du plan média


- Nombre de conversions : nombre de conversions générées par les exposés TV rattachés à ce spot.
- Nombre d'utilisateurs ayant converti : nombre d'exposés TV rattachés à ce spot ayant converti au moins une fois


- Coût de la conversions : ratio entre le prix du spot et le nombre de conversion
- Coût de la conversion unique : ratio entre le prix du spot et le nombre d'utlisateurs ayant converti
- Conversions par point de GRP : ratio entre le GRP du spot et le nombre de conversions
- Montant moyen de la transaction : moyenne des montants des transactions générées par les visiteurs TV d'un spot donné
- Montant total des transactions : somme des montants des transactions générées par les visiteurs TV d'un spot donné
- ROI de la conversion : pour les transactions : taux qui mesure si au regard du coût du spot, les revenus générés sont positifs ou non.
- Taux de conversion : pour un spot donné, le ratio entre le nombre de visites TV et le nombre d'actions
- Taux de conversion unique : pour un spot donné, ratio entre le nombre de visites TV uniques et le nombre d'actions par utilisateur
Navigation
- Visite : session attribuable ou non à la TV créée par un utilisateur unique
- Visiteurs uniques (first visit) : visiteurs attribuables ou non à la TV qui n'ont pas été vus depuis le 1er jour de la baseline (ou dans les 30 derniers jours pré campagne)
- Temps passé
- Nombre de pages vues : nombre de pages dans la session
- Zone géographique: granularité maximum : ville

Conversion
- Arrivée sur une page : page chargée dans le navigateur du visiteur
- Demande d'essai : chargement d'une page de confirmation de demande d'essai
- Téléchargement d'app ou formulaire : clic de l'utilisateur sur le CTA de téléchargement
- Mise au panier : clic sur le bouton d'ajout au panier sur la fiche du / des produits concernés
- Validation d'achat : chargement de la page de validation de commande. Call Center : appel provenant de l'efficacité de la TV (direct ou Indirect selon la configuration)
- Montant du panier : généré par une variable dans le tag sur le site

Sur combien de temps ce suivi de métriques associées aux visites est-il possible ?7 fenêtres de suivi paramétrables par le client sur la plateforme : + 15min, + 30min, + 1h, + 8h, + 1j, + 7j, + 30j,+ 90j et customisable de 1 à 365 jours

7 jours par défaut. Limité à 30 jours.

Temps de suivi de chaque KPI explicitement visible par l'annonceur dans l'interface avec le compte des spots en cours de suivi et des spots pour lesquels le suivi est terminé. En cours de campagne, chaque spot possède un état (vert : suivi terminé / rouge : suivi en cours)
30 jours par défaut

Cette durée de suivi peut être augmentée jusqu'à 1 an en fonction de la durée moyenne du cycle de vente/d'utilisation spécifique au métier de l'annonceur.
7 jours post fin de campagne par défaut
Mais configurable sans durée maximale
Recommandation de ne pas aller au-delà de 30 jours
Quels sont les principaux KPIs (indicateurs calculés) que vous proposez et les règles de calcul associées ?Impact drive to web
- Visite TV directe
- Visite TV indirecte

KPI Croisés:
- Coût par visite (coût du spot / nombre de visites TV du spot)
- Coût par GRP (GRP du spot / nombre de visites TV du spot)
- Moyenne de visite / spot (Nombre de visites TV / Nombre de spots)

- Coût par Visite (Budget TV/ Visites TV)
- Visites par GRP
- Coût par KPI (Budget TV / KPI TV en volume)
- Chiffre d'affaires
- ROAS (Chiffre d'affaires TV/ Budget TV)
- Taux de conversion (Visites TV / KPIs TV)
- CPM (Budget TV/ contacts TV * 1000)
- Taux de réponses (Visites TV/contacts TV*100)
- Score Drive-to-web (GRP/ CPV * 100)
- Coût par action
- Coût par action par utilisateur unique (Un utiliseur peut faire plusieurs fois une action)
- Nombre d'actions par point de GRP
- Nombre d'actions uniques par point de GRP

Pour les actions de type transaction :
- Montant moyen de la conversion
- ROI de la conversion : taux qui mesure si au regard du coût du spot, les revenus générés sont positifs ou non.
- Taux de conversion : Taux qui mesure au regard du coût du spot, les revenus générés
- Conversion par GRP
- Conversion unique par GRP
Visites et premières visites attribuées à un effet direct par GRP et coût de la campagne

Métriques de conversion par GRP et coût de la campagne
- Coût par KPI (visite, prospect, demande d'essai...)
- KPI (toute étape du funnel) par GRP

Effet indirect

 AdmoadotLeadsmonitorleadsmonitorRealyticsrealyticsTVTY
tvty
Définition d'une visite TV indirecteUne visite indirecte est la visite sur site d'une personne exposée à un spot TV après la période d'impact direct. Nous estimons qu'il est possible pour une personne de se rendre sur le site jusqu'à 72h après avoir vu un spot TV. Cette durée peut varier en fonction de l'annonceur, la saisonnalité, l'horaire de diffusion, etc.

Utilisation d'une méthode non-automatisée.

Cette méthode non-automatisée permet de calculer l'impact indirect de chaque spot individuellement.
Visite additionnelle, générée grâce à la TV le jour de diffusion du spot, ou les jours suivants, et différente d'une visite directe.

La visite indirecte est attribuée à la combinaison jour X chaine
Une visite indirecte est une session motivée par l'exposition de l'utilisateur à un ou plusieurs messages publicitaires TV d'une marque, et qui n'est pas attribuable à un spot en particulier car elle intervient en dehors des fenêtres d'impact direct des spots de la campagne.

La visite indirecte peut cependant être rattachée à une chaîne donnée et un jour donné.
L'indirect correspond à l'efficacité de la répétition du message et du travail sur les items de marque de la campagne .
NB : La répartition direct/indirect est variable selon la notoriété pré-campagne de la marque et le cycle de vente du produit ou service.

Techniquement, c'est une visite qui apparait dans un incrément de trafic brand
(hors effets des autres canaux d'acquisition comme le display, le social, les push email...) et non rattachable à un effet direct.

Une visite indirecte est attribuée à un spot ou plusieurs spots.
Quels canaux digitaux sont pris en considération pour le calcul d'un impact indirect (ex : SEO, SEA…)?Mêmes canaux digitaux que pour le calcul de l'impact directTous les canaux, à cause de l'absence de standard univoque dans la définition des canaux digitaux. L'impact éventuel des canaux non concernés par la TV s'annule par la méthode de calcul.Mêmes canaux digitaux que pour le calcul de l'impact directMêmes canaux digitaux que pour le calcul de l'impact direct
Quelle est votre méthode de calcul de l'impact indirect ?Le calcul est réalisé par l'équipe R&D en tenant compte de critères exogènes influençant l'impact comme les marronniers (jour férié, soldes, hard news …), la saisonnalité, et la météo.
Les différentes étapes de calcul sont :

1/ Nettoyage des données
Elimination de toutes les couches de trafic parasite , bots (spams, autres) ; couches de trafic non TV (liées au marketing digital et autre)

2/ Calcul de la saisonnalité quotidienne
Calcul des tendances de variation de trafic entre les différents jours de la semaine, en dehors de la campagne TV à l'aide d'un algorithme.

3/ Cacul de la saisonnalité historique
Grâce à l’historique de trafic, détermination des grandes tendances de variation au cours de l’année en tenant compte des investissements médias (mix media), évènements & marronnier

4/ Calcul de la saisonnalité horaire
Mesure, grace à l'algorithme, des tendances de variation de trafic entre les différentes heures de la journée en dehors de la campagne TV mais aussi en période TV.

5/ Calcul de l'impact indirect global & au spot à spot
Prise en compte de toutes ces informations pour modéliser le trafic global qui aurait dû être constaté sans la TV. La différence avec le trafic réel correspond à l’apport TV indirect.
Calcul d'un impact global ( = direct + indirect)

Calcul d'une Baseline pour chaque jour de la campagne, via un modèle statistique et l'historique des données de l'annonceur

Impact global = Visites du site - Baseline estimée
Baseline = Espérance conditionnelle (en l'absence de TV et pour chaque jour de campagne) du trafic.
Le calcul de l'impact indirect repose principalement sur 3 phases :

1) Phase d'apprentissage : l'algorithme analyse le trafic observé avant le début de la campagne et aussi loin que possible en fonction des données disponibles
2) Phase de prédiction : les valeurs sont prédites sur la base des éléments de la campagne mais également sur les semaines qui suivent pour la mesure de l'effet de rémanence post campagne.
3) Phase de vérification : au fur et à mesure des semaines y compris après la fin de la campagne, les valeurs prédites sont à nouveau comparées avec les valeurs observées. Le modèle est ainsi révisé et commence alors un cycle d'apprentissage qui pourra également être utilisé à la prochaine campagne.
L'impact indirect, comme l’impact direct est évalué, device par device et minute par minute.

1/ Création des sessions TV et sélection du trafic brand via l’outil propriétaire

2/ Définition d’une baseline indirecte quotidienne et intégration de données spécifiques

3/ Intégration de la saisonnalité (étape optionnelle) :
* fournie par le client
* déterminée par l’équipe R&D TVTY et validée avec le client (à partir des données historiques de trafic et des budgets marketing online et offline)

4/ Calcul de l’impact direct

5/ Identification de la part de trafic, dont l’impact direct a été soustrait, au delà de la baseline :
* la marge de bruit est utilisée comme régulateur
* une session peut être attribuée totalement ou partiellement à l’indirect ainsi qu’à un ou plusieurs spots
* une session peut être en partie attribuée à du direct et à de l’indirect
* l’indirect démarre dès que l’attribution direct se termine, c’est à dire entre 0 et 15 minutes (fenêtre dynamique) après la diffusion du spot
Quelle est la fréquence de calcul puis la date de détermination finale de la mesure de l'impact indirect ? L'étude de l'impact indirect est réalisée par deux docteurs en traitement des signaux et statistiques et un data scientist senior après la fin de la vague et à la suite de la réception des données complémentaires.
Cette équipe se charge de réaliser cette étude dans les 7-10 jours ouvrés après la fin de la campagne. Une fois l'étude réalisée, la mesure est disponible dans la plateforme et dans les exports de données.

NB.: Possibilité de réaliser des études hebdomadaires sur l'effet indirect qui seront affinées après la fin de la vague via le process détaillé au dessus.
Fréquence de calcul journalière

Calcul définitif à J+7 après la fin de la campagne
Rafraichissement quotidien de la mesure de l'impact indirect, et ce dès le premier jour de campagne.

La mesure de l'impact indirect post campagne (effet de rémanence) se termine au maximum 30 jours après la fin de la campagne.
Optimisation quotidienne

Calcul définitif 8 jours après la date de fin de la campagne
La méthode de calcul est elle automatisée ?La méthode n'est pas automatisée afin de prendre en compte toutes les spécificités des campagnes.
En effet, chaque campagne est influencée par des facteurs externes définis ci dessus et qui ne peuvent pas être pris en compte automatiquement.
OuiOuiOui
Utilisez-vous un modèle unique ou personnalisé en fonction des clients ?Utilisation d'un modèle personnalisé pour chaque client mais également pour chacune des vagues. Deux modèles : mesure + attribution/validation. Tous les deux uniques.Modèle unique à chaque annonceur mais aussi à chaque campagne de l'annonceur (algorithmes auto-apprenants).

Les algorithmes sont réentrainés en permanence y compris sur les périodes sans campagnes et vont donc s'ajuster en fonction de l'historique pour la campagne suivante.
Modèle unique dont les paramètres sont configurables en fonction du client.
Est-ce que le modèle de calcul d'impact indirect est paramétrable manuellement par le client ? (si oui sur quelles métriques)NonNonNonNon
Calculez-vous l'impact indirect sur d'autres métriques que le trafic (visites et métiers) ?Oui

- les conversions
- achat plateforme de vente (Amazon, etc..)
Oui

Calcul de l'impact global sur les visites et les métriques de conversion (définies avec/par l'annonceur)
Oui

Toutes les métriques de l'impact direct sont également étudiées sur l'impact indirect.
Toutes les métriques déterminées avec le client (les mêmes que pour l'impact direct)

Quelles sont les définitions de chacune des métriques ?- Les conversions dépendent du client (achat, inscription, etc)

- Nombre de ventes ou montant réalisé sur un store spécifique
Métriques identiques à celles de l'impact direct

Métriques de Navigation
Visite (session) : on comptabilise une nouvelle visite lorsque la durée entre deux actions consécutives, sur le site, d'un même visiteur (identifié par son cookie) est supérieure à 30 mn

Device : ordinateur (desktop), mobile ou tablette identifié par le tag au moment de la visite

Métriques de conversion
La validation d'une métrique s'effectue par le déclenchement du tag sur la page de confirmation de la métrique de conversion définie par l'annonceur.

Taux de conversion : nombre de conversions TV / nombre de visites TV
Valorisation financière des métriques de conversion : budget TV / nombre de conversions; Revenu TV / nombre de conversions
Visites TV par point de GRP : visites TV / nombre de GRP

Les métriques de conversion sont déclinées par unité de temps (date, jour de la semaine, semaine, mois) et pour toutes les dimensions (chaînes, dayparts, format, création, programme...) du plan média


- Nombre de conversion : nombre de conversions générées par les exposés TV rattachés à ce spot.
- Nombre d'utilisateurs ayant converti : nombre d'exposés TV rattachés à ce spot ayant converti au moins une fois


- Coût de la conversion : ratio entre le prix du spot et le nombre de conversions
- Coût de la conversion unique : ratio entre le prix du spot et le nombre d'utlisateurs ayant converti
- Conversions par point de GRP : ratio entre le GRP du spot et le nombre de conversions
- Montant moyen de la transaction : moyenne des montants des transactions générées par les visiteurs TV d'un spot donné
- Montant total des transactions : somme des montants des transactions générées par les visiteurs TV d'un spot donné
- ROI de la conversion : pour les s : taux qui mesure si au regard du coût du spot, les revenus générés sont positifs ou non.
- Taux de conversion : pour un spot donné, le ratio entre le nombre de visites TV et le nombre d'actions
- Taux de conversion unique : pour un spot donné, ratio entre le nombre de visites TV uniques et le nombre d'actions par utilisateur
NAVIGATION
- Visite : session attribuable ou non à la TV créée par un utilisateur unique
- Visiteurs uniques (first visit) : visiteurs attribuables ou non à la TV qui n'ont pas été vus depuis le 1er jour de la baseline (ou dans les 30 derniers jour pré campagne)
- temps passé / nombre de pages vues / zone géographique = indicateurs classiques

CONVERSION :
- arrivée sur une page : déclenché quand la page s'est chargée dans le navigateur du visiteur
- demande d'essai : arrivée sur une page de confirmation de demande d'essai
- téléchargement d'app ou formulaire : déclenché au clic de l'utilisateur sur le CTA de téléchargement
- mise au panier : déclenché lors du clic sur le bouton d'ajout au panier sur la fiche du / des produits concernés
- validation d'achat : déclenché à l'arrivée sur la page de validation de commande
- montant du panier : généré par une variable dans le tag sur le site
Sur combien de temps ce suivi de métriques associées aux visites est-il possible ?Dans notre modèle de réattribution au spot à spot, la durée estimée de l'impact indirect est en moyenne de 72h, cependant cette durée peut varier en fonction des campagnes et de l'effet plus ou moins fort de la campagne et du type d'annonceur (primo accédant, nouvelle offre, nouvelle créa, etc.). Durée de la campagne + 7 jours (par défaut) après la fin de la campagne.
La période de campagne est un paramètre du modèle pour tous les KPIs (dont les visites). Elle est affichée dans l'interface et peut être modifiée. Une extension de la période entraîne automatiquement un calcul des jours ajoutés.
Dynamique jusqu'à 30 jours maximum après la fin de la campagne
Non configurable
7 jours par défaut post fin de campagne mais configurable
Quelle est la durée maximum de la période de rémanence post vague ?Estimation via nos modèles que la fiabilité de la réatribution est correcte jusqu'à 15 jours après la fin de la campagne30 jours30 jours30 jours
Cette durée maximum de rémanence est elle paramétrable par le client ?NonOui
Via le gestionnaire de l'agence en charge du compte
Non
La durée de rémanence est déterminée automatiquement par les modèles et les algorithmes. La durée est cependant bornée à 30 jours.
Oui
par l'équipe Client Success

Concurrence

 AdmoadotLeadsmonitorleadsmonitorRealyticsrealyticsTVTY
tvty
Utilisez-vous les spots de la concurrence pour le calcul des incrémentaux de la campagne de votre client ?Oui

Analyse de l'impact des concurrents directs de nos clients
Si impact significatif, intégration des spots de la concurrence dans le calcul de l'incrémental de la campagne.
NonOui sur demande du client

Mais nous avons réalisé plusieurs études en interne qui ont toutes démontré des impacts nuls ou très limités en lien avec les spots des marques concurrentes.
2 usages qui sont traités à part afin d'identifier (et éventuellement retirer) l'impact des autres concurrents :

- Nous regardons via notre capacité de génération de SAS, l'impact des plus gros spots des concurrents sur le site internet de nos clients.
- Via notre outil Monitoring, nous prenons en considération dans nos reportings la part de voix de nos clients par rapport à leurs concurrents directs en termes de variables d'incrémentaux.

NB : après plusieurs études, il s'avère qu'il y a peu d'impact
Si oui, quelle est la source que vous utilisez pour obtenir les spots de la concurrence ? Si source externe, précisez le fournisseurPige exhaustive de plus de 300 chaines en Europe à l'aide d'une technologie propriétaire.
Permet de disposer des spots des concurrents au plus tard 48h après leur première diffusion.
Non couvert- Solution interne et propriétaire Deepwatch pour détecter tous les spots de la concurrence
- Croisement avec le mediaplanning fourni par l'agence de l'annonceur
- Harmonisation des marques de l'univers concurrentiel avec le référentiel Kantar
Solution propriétaire de détection et de construction d'un Spot à Spot

Attribution

 AdmoadotLeadsmonitorleadsmonitorRealyticsrealyticsTVTY
tvty
A quels niveaux de granularité l'impact est il attribué dans votre offre standard (campagne, chaîne, spot)?Granularité la plus fine : calcul de l'impact direct et indirect pour chacun des spotsGranularité la plus fine :
- calcul de l'impact direct pour chacun des spots
- calcul de l'impact indirect de la combinaison jourXchaine
Granularité la plus fine :
- calcul de l'impact direct pour chacun des spots
- calcul de l'impact indirect de la combinaison jourXchaine
Granularité la plus fine : calcul de l'impact direct et indirect pour chacun des spots

Quelles sont vos méthodes d'attribution ?Une fois l'impact direct déterminé, le modèle d'attribution user-centric permet de distinguer les potentiels visiteurs TV des autres visiteurs sur le site web. Chaque spot (ou cluster de spots en collision) est étudié individuellement.

1) Sélection des utilisateurs se connectant pendant la période d'impact du spot

2) Exclusion des utilisateurs provenant d'une source "non-TV" --> Source TV = SEO / SEA / URL Directe

3) Récolte d'un ensemble de critères ( plus de 40 critères) pour tous les utilisateurs :
* Device
* Navigateur
* Tags activés sur le site web (dans le passé et dans le futur)
* Moment d'arrivée dans la période d'impact (précis à la ms)
* Fréquence de visite de l'utilisateur
* Temps de connexion
* etc

4) Etude de l'ensemble des critères pour déterminer lesquels sont les plus pertinents pour isoler la population TV du spot étudié. Scoring de chaque critère via un modèle de machine learning (méthode random forest)

5) En fonction de cette pondération (scoring des critères), donner un score à chaque utilisateur sur sa probabilité de provenir de la TV. Scoring des utilisateurs.

6) Sélection des utilisateurs TV en fonction de leur score.

Le système sélectionne autant d'utilisateurs que l'impact direct a déterminé.

Pour un annonceur, ce modèle est en constant apprentissage car l'attribution d'un visiteur à un spot TV va également dépendre de son comportement futur. La consolidation définitive de l'impact d'un spot intervient à J+7, mais le premier résultat (tout de même précis) est accessible en temps réel. Ce système d'attribution permet ensuite de suivre les conversions des utilisateurs. Elles peuvent être étudiées en fonction d'un ensemble de fenêtres de temps après le passage du spot (conversion à +10min jusqu'à +9mois)
Pour tous les KPIs : impact immédiat (direct) par spot. Impact global par date. Impact global par chaîne.

1) Calcul de l'impact direct à J+1

2) Calcul de l'impact global par date à J+1

3) Réattribution de l'impact global par date à chaque chaîne à J+1

4) Consolidation et Validation de l'impact immédiat à J+2 et de l'impact global à J+7
Principale étapes du processus d'attribution :

1) Modélisation de la baseline de l'impact direct

2) Identification de la courbe d'impact à appliquer

3) Adaptation et application du masque de la courbe (ou de la combinaison de courbes)

3) Calcul du volume incrémental (Courbe d'impact à laquelle la baseline est retranchée) => Permet d'obtenir un volume X de visites directes

4) Scoring de l'ensemble des sessions de la fenêtre d'impact (Scoring comprenant 70 critères et utilisant entre autre le périphérique, l'heure de la session et le comportement de navigation). Affectation d'un score entre 0 et 1 à toutes les visites (1 ayant la plus forte probabilité que la visite soit issue de la TV)

5) Sélection des X meilleurs scores comme étant une visite attribuée à la TV

6) Suivi des évènements déclenchés par cette cohorte de X visiteurs sur 30 jours (par défaut)
Principales étapes :

1/ Création de sessions TV à partir des pages vues collectées sur le site à l’aide d’un algorithme spécialement conçu pour le drive-to-web (contrairement à Google Analytics par exemple qui duplique les sessions si plusieurs canaux d’entrée sur le site)

2/ Analyse du trafic du site pour la classification brand, afin de ne garder que le trafic potentiellement attribuable à la TV et exclure les autres actions marketing.

3/ Suppression du bruit

4/ Modélisation de la baseline directe (baseline locale)

5/ Calcul de l’impact direct et réattribution par spot, avec gestion des collisions

6/ Modélisation de la baseline indirecte

7/ Calcul de l’impact indirect et réattribution par spot avec gestion des collisions
Réalisez-vous des validations externes des attributions avec vos clients ?Oui
Nous faisons réguièrement des validations de données en analysant les données TV transmises au client et leur propres remontées (par codes TV ou par identifiant anonymisé) ou bien via des tests statistiques du type KHI2
Non.
Co-validation éventuelle avec le client sur la base de ses méthodes d'évaluation (sondages, code TV, …)
Oui
Plusieurs contrôles ont été faits par les annonceurs sur la base essentiellement de campagnes de recencement issues de leur CRM (mail ou téléphone).
Aucun client n'a souhaité officiellement partager les résultats.

Dans le cadre d'une collaboration avec un opérateur telco, le croisement des données issues de ses box avec nos résultats d'attribution ont permis de valider le mécanisme d'attribution.
Oui
Si le client le souhaite, nous pouvons réaliser des comparaisons avec d'autres solutions (ex : Adjust, AppFlyers, Admo, Realytics...)
Quelles sont les métriques dédupliquées issues du calcul de l'impact (visite et métier) que vous proposez dans votre offre standard (déduplication mono device et mono browser) ? De manière standard, proposition des métriques dédupliqués suivantes :

- Visiteurs uniques web
- Visiteurs uniques app
- Conversions uniques web sur 7 fenêtres d'attribution
- Conversions unique app
Visites et métriques de conversion de l'annonceur.

Lorsque l’implémentation du tracker intègre les identifiants des utilisateurs dans les metadata (en respectant le RGPD), Ad Performance est en mesure de restituer une attribution dédupliquée ou non par utilisateur.

L’ensemble des mesures quant à elles sont disponibles dédupliquées par utilisateur ou non dans chaque widget du portail.

Enfin, pour des cas avancés, nous disposons d’une intégration technique avec le partenaire Roq.Ad pour faire une déduplication multi-device.

En dehors des visites et des visiteurs uniques, la déduplication peut-être réalisée sur l'ensemble des KPIs selon 3 modalités :
- déduplication à la session
- déduplication à l'utilisateur (cross-device) à l'aide d'un identifiant fourni par le client
- déduplication à l'ID (exemple : ID de commande)

Quelles sont les définitions de ces métriques dédupliquées ?- Visite réalisée par un seul et même cookie identifié
- Visite app réalisée par un même IDFA
- Conversion réalisée par un seul et même cookie identifié
- Conversion réalisée par un même IDFA
Déduplication à la session : tous les KPIs sont dédupliqués par sessionDéduplication à l'évènement et/ou session et/ou user pour toutes les métriques suivies.

La déduplication des visiteurs identifiés peut être faite de manière cross-device : soit par intégration d'un identifiant utilisateur fourni par l'annonceur ou via une intégration avec RoqAd.
Déduplication à la session : un seul KPI de ce type pendant la durée de la session
Déduplication à l'utilisateur : un seul KPI pour l'ensemble de la durée de vie connue de l'utilisateur (la première réalisation est choisie)
Déduplication avec un pivot : un seul KPI par clé/valeur définie
Parvenez-vous à affecter les visites incrémentales à plusieurs spots TV ayant lieu en même temps sur plusieurs chaines ? Si oui comment ?Oui
Deux modèles de gestion des collisions en complément du modèle de traitement spécifique des spots à faible impact décrit précédemment.

1) Les spots à plus de 40s d'écart :
- Un impact global est calculé pour l'ensemble des spots en collision.
- Ensuite, le poids respectif de chaque spot dans cet impact est déterminé en fonction de la perturbation générée sur l'impact global. Nous analysons la tendance du premier spot puis la perturbation créée par le second spot sur cette tendance (et ainsi de suite), pour déterminer le poids respectif de chaque spot de manière dynamique.
- l'impact global est ensuite réparti entre chaque spot en fonction de leur poids respectif



2) Les spots sont à moins de 40s d'écart (plus rare) :
- un impact global est calculé pour l'ensemble des spots en collision
- cet impact est réparti entre les spots en fonction d'un benchmark drive-to-web
- Ce benchmark est construit en fonction des données récoltées sur le site tracké, des impacts déjà observés des chaines, en fonction de la tranche horaire et du jour de la semaine. Sans historique de l'annonceur (pour les tous premiers spots diffusés), le benchmark est constitué des données observées historiquement (+2000 campagnes analysées).
Oui
A travers la même procédure que celle utilisée pour les spots en collision :

Pour la mesure, calcul de l'impact en considérant tous les spots en collision comme un unique spot (i). Calcul de l'impact de chaque spot en faisant abstraction de la collision (ii). Calcul d'un poids pour chaque spot en fonction de son GRP, de la somme des GRP des spots en collision, de (i) et de (ii).
Attribution initiale de chaque spot en collision en fonction du poids affecté et de (i).
Attribution finale via la détection d'anomalies par la construction et l'évaluation d'intervalles de prédiction pour chaque spot (en collision ou non) de la campagne.
Les visites ne sont attribuées qu'à un seul et unique spot.

L'affectation à un spot est faite selon un score dépendant de :
1) des courbes d'attribution utilisées pour l'attribution

2) de la position de la visite (heure de début de session) au sein de la fenêtre d'analyse.
Oui
En utilisant la procédure des spots en collision

L’attribution directe et l’attribution indirecte utilisent des modèles de réponses spécifiques dans leur forme et leur temporalité.

En cas de collision, l’incrément est réparti en mettant les spots en compétition les uns avec les autres :

1/ chaque spot dispose d’un modèle de réponse par appareil

2/ ces modèles sont paramétrés
* temporellement
* en fonction de données historiques
* selon la puissance du spot normalisée

Un onglet spécifique (Attribution analysis), permet de visualiser minute par minute l’incrément détecté, ainsi que la part attribuée à chaque spot.

Le GRP est utilisé dans la définition de la puissance normalisée : si deux spots sont diffusés exactement au même moment, sans qu’aucune information historique ne soit disponible, il devient le facteur discriminant.

Détectez-vous au sein d'une campagne pluri-média les visites provenant de la télévision uniquement ? Si oui comment?Oui

De base, le script détecte toutes les sources de trafic digitaux (ex. campagnes display, remarketing, etc.). Ceci nous permet d'analyser pour l'impact TV uniquement les sources de trafic liées à la TV (SEO, SEA, URL direct).

Analyse impact direct:
Dans le cas de campagnes plurimedia avec un impact direct, notamment TV et radio, calcul de l'impact direct radio afin d'analyser l'impact de la TV et de gérer les collisions.
La méthodologie permet de mesurer l'impact de chaque media générant des pics de trafic sur les quelques minutes qui suivent leur diffusion.

Analyse impact indirect :
Approche méthodologique ad'hoc réalisée par l'équipe R&D pour chaque campagne qui permet de calculer un impact global pour chacune des campagnes media réalisées.

Oui

Par construction de la méthode de calcul : la probabilité pour qu'une action pluri-média ait un impact en même temps que les visites qui suivent un spot est du même ordre que celle d'un impact avant les visites qui précèdent un spot.

Dans le cas de l'indirect, les actions pluri-médias sont représentées par plusieurs variables dans le modèle statistique. La baseline TV est définie comme le trafic journalier que l'on aurait observé en l'absence de campagne TV, et en présence, éventuelle, de n'importe quelle autre opération commerciale.
Oui
Pour l'impact direct de différents médias, si les fenêtres d'impact des différents supports ne se chevauchent pas.

Dans le cas contraire, aucune démonstration scientifique viable (issues de la R&D interne et des partenariats scientifiques noués par Realytics) ne permet de faire une attribution robuste.
Oui
La configuration brand permet de filtrer en grande partie les actions marketing sur des médias autre que la télévision.
Nous effectuons aussi le suivi des campagnes TV + radio.
Si la solution intègre les actions de communication sur la TV non linéaire sur IPTV ou sur d'autres devices (ordinateur, tablette et smartphone) comment s'intègrent elles au calcul des visites incrémentales ?Utilisation d'un pixel spécifique pour les études VOL qui permet de poser un cookie sur les utilisateurs exposés VOL. Mesure ensuite de leur arrivée sur le site et les conversions réalisées

Mesure des :
- Exposés TV puis VOL
- Exposés VOL puis TV
- Exposés VOL uniquement
- Exposés TV uniquement

L'IPTV est mesurée en fonction des déclarations d'investissements communiquées par l'annonceur et intégrée au sein de l'impact indirect avec possibilité d'isoler son impact
À ce jour, pas d'intégration de programmes non linéairesDes rapports spécifiques sont édités concernant ces supports :
- Mesure des performances sur IPTV
- Module "Adperf 360" permettant de mesurer la VOL

Il s'agit de mesure digitale donc par définition déterministe. Le résultat n'est donc pas issu d'une méthode de calcul mais d'un croisement des données.
IPTV non intégrée

L'impact des autres devices (ordinateur, tablette et smartphone) est classé dans la non-brand.
Si la solution intègre les actions de communication sur la TV non linéaire sur IPTV ou sur d'autres devices (ordinateur, tablette et smartphone), les visites incrémentales spécifiques à ce type de communication peuvent elle être isolées ?Oui
Mesure des exposés VOL via un cookie qui permet d'isoler les visites incrémentales réalisées par la VOL uniquement
Non
Sauf si intégration des données par solution tierce
Oui
La mesure est déterministe :
- Issue d'un tracker spécifique pour la VOL (pixel dédié)
- Issue d'un croisement de données avec les opérateurs pour l'IPTV

Les visites incrémentales spécifiques à ces supports sont donc isolées par nature.
Oui

Les visites issues de la VOL sont identifiées et isolées, et l'ensemble des KPIs usuels peut être rattaché à ces canaux.


Reporting

 AdmoadotLeadsmonitorleadsmonitorRealyticsrealyticsTVTY
tvty
Par quel canal vos clients ont-ils accès à leur résultats ? (portail web, support PowerPoint, interface de médiaplanning, etc.)


Plateforme SaaS en temps réel
Chaque client a accès à une plateforme SaaS accessible 24/7. Cette plateforme permet de suivre en temps réel l'impact des spots sur le trafic de l'annonceur.

Réalisation d'un bilan intermédiaire et d'un bilan final pour chaque campagne
Bilan PowerPoint (envoyés en PDF)
Présentation physique réalisée par les media analysts


Interface SAAS 24H/24
Toutes les données
Bilans PDF/Powerpoint/Exports Excel/Rapports automatisés
Accès à la plateforme Saas en temps réel sous forme de dashboard

Sont également disponibles :
- Rapports hebdomadaires automatisés
- Bilan de campagne synthétique
- Remontée de certaines informations dans les outils de mediaplanning

En option et réalisé par notre pôle étude :
- Bilan de campagne complet (analyse des performances de la campagne TV & leviers d'optimisation)
- Bilan multi-campagnes (trimestriel ou semestriel)
- Bilan stratégique (au semestre ou à l'année) incluant en complément l'étude de l'évolution du trafic hors campagne. Il peut être réalisé avec l'agence media pour mieux appréhender les enjeux de l'annonceur.
Dashboard SaaS accessible 24/7 avec résultats d'attributions TV disponibles directement dans la plateforme et téléchargeables sous forme d'analyses au format Excel par variable et spot à spot avec attribution détaillées réintégrables dans PopCorn afin d'optimiser directement dans la plateforme d'achat TV.

Analyse hebdomadaire automatisée sur GRP > 0.25, résultats à date de la campagne & insights sous forme de heatmaps (Week day/day part)

Optionnel :
- Analyse weekly ou mi campagne customisable en fonction des besoins du client.
- Bilan de fin de campagne focus optimisation du plan TV en fonction de la productivité de l'agence.
- Bilan 365 fin de campagne ad-hoc (pouvant inclure l'analyse creative, la concurrence, les items branding ou les items Drive to Store)
Listez les principaux indicateurs que vous produisez (visites incrémentales, CPV, …) en excluant les indicateurs sur mesureDonnées brutes
- Visiteur unique
- Visite ou session
- Conversions (nombre de hit)
- Conversions (montant)
- Conversions uniques
- Spot (et toutes les informations liées au spot)

Data liée à la session TV
- Taux de rebond
- Durée de session
- Moyennes de pages vues
- Géolocalisation
- GRP du spot
- Coût du spot

Données calculées/enrichies
- Trafic direct / spot
- Trafic indirect / spot
- Coût par visite
- Coût par GRP
- Moyenne de visite / spot
- Visites immédiates (Desktop/Mobile/Tablettes) – (Nb/Coût)
- Visites globales (Desktop/Mobile/Tablettes) – (Nb/Coût)
- Visites baseline
- Nombre de jours actifs
- Nombre de spots
- Formats/Créations
- Budgets Brut et Net
- GRP
- Contacts
- Position écran
- Type position écran
- Daypart/SousDaypart
- Typologie émission avant/après
- Code écran
- %Taux de réponse
- Inscriptions immédiates (nb/coût/%TTR)
- Panier (nb/coût/%TTR)
- Commandes immédiates (nb/coût/%TTR)
- ROAS
- KPIs dédiés (nb/coût/%TTR)
Données média
- Nombre de jours actifs
-Top diffusion
-Nombre de spots
-Formats & créations
-Budgets Brut et Net
- GRP
- Contacts
- Position écran
- Daypart
-Programme avant/après et genre
- Code écran
- Top diffusion
- Chaine & régie
- CGRP et CGRP C/1000 exposées TV

Performance de la campagne sur les KPIs digitaux par environnement (web, appli et call center)
- Taux de rebond
- Durée session
- Nbre de pages vues par session

KPIs Analytics TV
- Visites directes
- Visites directes/GRP
- Visites directes/spot
- Visites directes par canal (SEO,SEA et direct)

Livraison de tous les KPIs de conversion (lead, conversion, métriques transactionnelles)
- Coût par KPI (GRP, Lead, Metriques …)
- ROI de la campagne
- Déduplication
Métriques média
- Chaîne
- Groupe
- Jour de la semaine
- Partie de la journée

Réparties selon direct, SEA, SEO
- Visites
- Conversions

Campagne
- Coût par spot
- GRP par spot
- Visites (directes et indirectes) par spot
Indéxé base 30 seconde pour les copies
Réalisez-vous des restitutions à un niveau socio démographique ? Si oui, à quel niveau de granularité et préciser la méthode ?Oui
Export des segments TV dans les plateformes comprenant les analyses Socio-Demo.
Pas de stockage des données personnelles des utilisateurs
Non
Aucune donnée personnelle
Oui
Nous fournissons les données socio-démographiques suivantes :
- Genre
- Classe d'âge
- Centres d'intérêts
Ces informations sont restituées au niveau des visites directes et sont issues d'un croisement de données avec les sources tiers accessibles et dans le strict respect du RGPD.
Oui
Etudes spécifiques issues de data opérateur, CRM client et GA
Réalisez-vous des restitutions à un niveau géographique ? Si oui, à quelle niveau de granularité maximum et préciser la méthode ?Oui
Ville via geolocalisation IP
Non
Aucune donnée personnelle
Oui
Au niveau du département
Oui
Au niveau du département
En complément des restitutions, avez-vous une offre d'analyse des résultats ? Oui
Media Analystes et présentations client
Oui, bilans standards ou sur mesure Oui
Les bilans et recommandations sont réalisés par des experts ayant une expérience en régie TV et/ou agence média
Oui
En complément des restitutions, avez-vous une offre de conseil et recommandations ?Oui
Media Analystes et présentations client
OuiOui
En complément, des missions de conseils ad-hoc sont réalisées pour nos clients avec une forte actualité TV:
- Benchmark sectoriel
- Etude comportementale du trafic TV
- Recommandations stratégiques basées sur les données collectées par Realytics et notre expertise
Oui
Fournissez-vous des indicateurs prédictifs sur les campagnes à venir ? (si oui, préciser depuis quelle date ?)Oui
Depuis 2019 via un outil dédié
Oui
Au sein d'une interface dédiée depuis 2019
Oui
Depuis juin 2017 au travers de l'outil Predict Impact
Non
Nous mettons en évidence les enseignements des campagnes passées pour permettre d'optimiser les suivantes.

Gestion des données

 AdmoadotLeadsmonitorleadsmonitorRealyticsrealyticsTVTY
tvty
Hébergez-vous de la donnée sur vos propres serveurs ? (si oui, préciser laquelle)Oui
Dans nos locaux en France et sur OVH en France
Oui
OVH en France
Oui
Hébergement dédié sur Cloud multi-région multi-fournisseur :
- Microsoft Azure Irlande + France
- Amazon Web Service : France + Irlande + USA/Australie (pour les clients hors Europe)

Il n'y a aucun transfert de données en dehors de l'Union Européenne
Oui, uniquement en Europe :
- OVH en France
- Amazon en Irlande
- Google en Belgique
Précisez les sources de données sensibles (exemple : trafic web de l'annonceur) pour le calcul de vos indicateurs Dans le sens du RGPD, nous n'utilisons pas de données sensiblesAucune donnée personnelle au sens RGPD n'est collectée, uniquement les données de tracking avec pseudonymisation des adresses IPAucune donnée sensible au sens du RGPD n’est collectée par nos plateformes.


Realytics possède également un outil de détection de données sensibles permettant de valider que le tag déployé chez un annonceur donné ne transmet pas de données sensibles.
Aucune donnée sensible n'est collectée.

Précisez les données confidentielles de la campagne (budget net, etc.) que vous stockezToutes les données récoltées sont soumises à un accord de confidentialitéToutes données échangées avec le client sont couvertes par un engagement de confidentialitéLes données sont conservées durant la période contractuelle et couvertes par un accord de confidentialité.

Un contrat de confidentialité est signé pour protéger les échanges (flux de data et informations confidentielles comme les nets média)
Précisez les sources de données personnelles (exemple : âge, sexe) pour le calcul de vos indicateurs (si existantes)Utilisation d'aucune donnée personnelle pour le calcul des indicateursAucune donnée personnelle.Les visiteurs identifiés pseudonymisés, la ville, les coordonnées géographiques, le pays, le code postal, le navigateur, l’appareil, le système d’exploitation sont les données personnelles collectées par notre tag.

Dans le cadre de l’offre Brand Effect, les données pseudonymisées peuvent être croisées avec une autre source de données afin de la qualifier (CRM et réseaux sociaux) et dans le strict respect du RGPD.
Seule la donnée agrégée est conservée.
Aucune
Avez-vous une politique interne de gestion des données ? (exemple : procédure écrite, revue des processus, autre)Oui
Gestion des données gérées par le DPO et le CTO
Oui
Politique sur la protection des données indiquée dans le setup.
Oui
Politique de gestion des données, documentée et fournie, accompagnée des DPA aux clients dès la signature

Fourniture également d'une procédure écrite, testée de gestion des incidents liés à la protection de la donnée

Conformément au RGPD, les procédures de migration, mise à disposition des données récoltées pour le compte du responsable de traitement sont également mises en place.

Un DPO est également nommé et déclaré auprès de la CNIL.
Oui
Accès aux serveurs et services pouvant exposer de la donnée client, strictement encadré et possible uniquement pour l'équipe data

Enregistrement des accès aux données et audit régulier pour s'assurer que seules les personnes homologuées y accèdent

Toute la gestion des données est centralisée par notre DPO

Contrat sur le traitement des données personnelles par TVTY à signer durant la phase de contractualisation.
Quelle est la source des données de géolocalisation?Utilisation des deux premiers octets de l'adresse IP pour géolocalisation à l'échelle du département.
Pas de stockage de l'adresse IP.
Pas de données de géolocalisation.La géolocalisation s'appuie sur les deux premiers octets de l'adresse IP du visiteur.
La correspondance des plages IP, localisation s'appuie sur une base de donnée privée.
L'adresse IP et la base de données Maxmind
Combien de temps conservez-vous les données brutes d'une campagne ? 13 mois12 mois.12 moisJusqu'à 13 mois
La durée de rétention peut être réduite par le client directement depuis le portail.
Combien de temps conservez-vous les indicateurs mesurés d'une campagne ? Jusqu'à demande de suppression de la part du client ou à la fin de l'obligation contractuelle Pas de limite de conservation sauf demande du client à la fin de son contratLes indicateurs calculés sont conservés 12 mois maximum après la fin de la collaboration avec le client sauf demande écritePas de limite de conservation
Les données d'affichage et de reporting sont conservées sans durée déterminée tant que le client ne demande pas leur suppression, de façon à ce qu'il puisse retrouver son historique.
Pendant combien de temps vos clients ont-ils accès aux indicateurs mesurés après la fin de la campagne ?Jusqu'à demande de suppression de la part du client ou à la fin de l'obligation contractuelle Temps indéfini selon adhésion du clientGranularité la plus fine :
- calcul de l'impact direct pour chacun des spots
- calcul de l'impact indirect de la combinaison jourXchaine
Pendant la période de leur contrat + 6 mois

Add-ons

 AdmoadotLeadsmonitorleadsmonitorRealyticsrealyticsTVTY
tvty
Détectez vous par défaut tous les spots diffusés sur les chaînes de votre offre standard ?OuiNonOui
62 chaines
Oui
69 chaînes
Avez-vous des partenariats avec des solutions de calcul de l'impact sur le branding (si oui avec quelles sociétes et ces partenariats sont ils exclusifs) ?Yougov
Réalisation d'études sur les l'impacts branding basées sur les indicateurs de mémorisation de marque et de buzz.
Ces études réalisées sont réalisées ad'hoc par nos équipes de chercheurs.

Ces études ne sont pas exclusives avec Yougov
Nous faisons des études d'impact sur le branding indépendamment de tout partenariat avec les instituts du marchéKantar
Commercialisation d'une offre spécifique réservée aux client Realytics : Kantar Flash AdEffect.
Données YouGov BrandIndex intégrées au dashboard de nos clients :
Mesure de l'impact sur les indicateurs branding, pour des clients, en comparant avec les concurrents de leur secteur et en corrélant avec l'activité TV 365 jours dans l'année.
Fonctionnalités spécifiquesWatch
Plateforme SaaS de suivi des investissements TV en temps réel. Calendrier de diffusion, contexte audiovisuel, montant des investissements.
Analysez les stratégies média d'une ou plusieurs marques à travers les grands prismes du média TV. Intuitive et puissante, la plateforme Watch permet de monitorer la répartition des diffusions TV.


Adboost (Search):
Synchronisation des passages TV d'une marque ou de ses concurrents, avec des campagnes Adwords :
- Activations de nouvelles campagnes, au moment des passages de spot TV, dédiées au targeting d'utilisateurs TV faisant une requête en ligne
- Augmentations des enchères ponctuelles (juste après le passage du spot TV) de campagnes existantes pour renforcer la visibilité et l'efficacité sur les utilisateurs TV

Cette synchronisation brute s'accompagne d'un système d'optimisation basé sur le Machine Learning. Après 48h de synchronisation Adwords, Adboost permet de ne synchroniser les campagnes que sur les passages de spots les plus pertinents (meilleurs CTR). En fonction des résultats obtenus sur le site Web (Drive-to-web), en fonction du jour et Daypart.

Synchronisation classique:
Passages TV (spot, concurrent) avec des activations de campagnes online :
- DBM
- Appnexus
- Adwords (Adboost)
- Google Shopping
- Hawk (Tabmo)
- Freewheel
- AOL One
- TheTradeDesk
- etc.

AdExtend:
Re-exploitation de l'audience TV a travers des scénarios d'amplification digitale (advertising, personnalisaiton, ABTest, DMP / CRM)
Scoring pour recommandations quantitatives.
Segments d'audience TV.
Digital Follow Up
Exploitation des cohortes d’engagés TV à des fins d’exclusion, retargeting ou d’enrichissements de CRM/DMP

Brand Effect
Ajout dans la mesure de données d’efficacité géographique, socio-démographique, centre d’intérêts, et d’efficacité sur le search des moteurs de recherches

Adkymia
Plateforme d’achat programmatique de campagnes TV sur la base de l’optimisation de performance

Predict Impact
Moteur de prédiction des performances d’un plan média

Adperf 360
Mesure de la performance sur les supports délinéaires (VOL..)

Deepwatch
Pige TV, Détection des diffusions de spots en temps réel

AdSync
Synchronisation des campagnes TV avec Google Ads

TV2store
Offre drive to store opérée en partenrariat avec Orange Adverting et RelevanC : mesure de l'incrément des ventes en magasins

Screen Booster
Offre de ciblage des non exposés TV opérée en partenariat avec Orange Advertising
Mesure TV to Sale
- Efficacité déterministe de la TV exposé vs non exposé sur les sorties de caisse en ligne et en magasin.
Marques revendues par Carrefour, Fnac/Darty, PicWicToys
Intégration du CRM de chaque marque (ex : achat de véhicule)

Industry Benchmark (intégré au dashboard client)
Pige 365j de l'activité TV des concurrents avec accès aux spots et analyses de la stratégie média

Data Drive to Store 365 jours (intégrée au dashboard client) : pic de trafic et attributions TV via un partenariat avec Kairos Fire.

TV Shopper Planning (Carrefour, Fnac/Darty, PicWicToys, CRM Client)
Panel single source personnalisé sur cible acheteur de chaque client (marque/gamme/produit/EAN)
Intégration de ces cibles dans les outils de médiaplanning marché et comme cible de contrôle pour validation (à l'instar d'un ciblage socio-démographique aujourd'hui)

TV Audience Targeting (via la donnée opérateur)
Capacité de retoucher de manière déterministe :
- Les faiblement ou non exposés TV (reach extension)
- Les plus exposés aux spots de la concurrence (Guerilla)
- Toucher les audiences qui ont regardé certains programmes TV (TV Show Retargeting)

Retargeting des exposés TV
- Pour les intégrer dans le CRM client et le funnel de conversion.
- Afin de les retoucher via des canaux digitaux (display, social...)